Actuellement à la Galerie

 

MonkeyBird

Du négatif de la ruine

Vernissage le mercredi 14 septembre 2016
de 18 heures à 21 heures
Exposition du 15 septembre au 3 novembre 2016
du lundi au samedi de 11 heures à 19 heures

Le collectif MonkeyBird commence à investir la rue en 2012. Ses créations s’articulent autour du registre bestiaire, et plus particulièrement du singe et de l’oiseau, pour interroger le passant sur la relation qu’entretiennent l’animal et l’urbain.

Le collectif Monkeybird a le plaisir de vous convier à sa toute première exposition personnelle en collaboration avec la Galerie Artistik Rezo.

MonkeyBird est né de l’association de deux artistes français, Louis Boidron et Edouard Egea, qui ont choisi de retranscrire des thèmes sociaux en fables murales, grâce à la représentation d’animaux totems à la symbolique élaborée. Le duo compose un discours en jouant des sémantiques de ses singes et oiseaux sacralisés, pour finalement, traiter de l’humain. Polarisé entre ses obsessions matérielles et ses fantasmes de liberté, l’Homme doit trouver un juste équilibre afin de se construire en tant qu’animal social.

Leur inspiration est principalement tirée d’œuvres sacrées ou lyriques telles que les enluminures, les vitraux, l’ornementation architecturale mais aussi des illustrations fantastiques de la période « Arts and Crafts » ou des estampes japonaises.

Les deux artistes commencent à travailler dans la rue avant d’investir les murs des musées et institutions. Ils n’abandonnent pas pour autant leur premier lieu d’expression et multiplient les techniques et les expériences plastiques en fonction de l’espace sélectionné: pochoirs, gravures, linogravures, recherches de soustractions de la matière, dessins, découpages ou affiches en toile de verre. Artistes à l’originalité graphique marquante, ils alimentent le paysage urbain international par la poésie de leurs œuvres.

MonkeyBird, le 20 Juillet MMXVI

De véritables orfèvres du pochoir. Talentueux, inspirés et passionnés…
Comment résister aux MonkeyBird ?

Ce collectif animalier joue avec les métaphores de la dextérité du singe et de la spiritualité de l’oiseau avec de multiples techniques, peinture, gravure, pochoir, collage sur papier encyclopédique. Travail préparatoire en atelier, puis mise en oeuvre in situ ou sur mobilier ancien, ajout iconographique d’objets manufacturés.

Leur univers est composé de rosaces, d’ornements et de motifs architecturaux , mais toujours accompagné de typographie donnant un lien d’ensemble. Du chantier en ruine à la jungle urbaine, leurs univers aux versants positif/négatif, se superposent plus qu’ils ne s’opposent. Quel chemin parcouru depuis que je les ai rencontrés en 2013…
Plus d’une vingtaine d’expositions collectives (Paris, Berlin, Bordeaux, Lille, Pessac, Créteil, Evry, Viroflay…), une dizaine d’expositions personnelles ou d’installation (Paris, Bordeaux, Belgique, Inde, Mexique…) et des murs poétiques XXL poussent un peu partout… (Grenoble, Lisbonne…)

Ne les lâchez pas des yeux!

Nicolas Laugero Lasserre

Télécharger le dossier de presse